En Hiver

Description

Période particulière que l’hiver, s’étendant du 7 novembre au 4 février (en 2017). Avec le repère du solstice le 22 décembre, la nuit la plus longue de l’année…

Dans le cycle annuel des 4 saisons, c’est le moment propice à l’introspection et au bilan. Les nuits qui tombent tôt et le froid prédisposent aux ralentissements de nos activités quotidiennes. Cette saison, plus que toute autre, est LA Période intéressante à ne pas se laisser embarquer par la frénésie extérieur, qui nous pousse ‘à Faire toujours plus’, loin de notre être.

De vivre calmement cette période permettra de rebondir et, riche de nos bilans sur cette année écoulée, de partir sur de nouvelle aspiration au printemps qui arrivera. Nous pourrions avoir 2 images typiques: jusqu’au solstice, c’est les veillées familiales au coin du feu. Puis, le soleil commence à revenir (symboliser par cette période de noël-naissance de Jésus/soleil), et les désirs/vœux pour l’avenir se dessinent (d’autant plus clairement que la phase de digestion a eu lieu). Ou bien on peut voir l'hivers comme la période succédant à l'automne où l'on a moissoné et mis en réserve. C'est à présent le temps de se reposer pour récupérer de l'énergie. Celle-ci sera mis à disposition au printemps lorsque toutes les fonctions vitales se réveilleront (comme la montée de sève)

En énergétique chinoise, l’EAU est l’élément analogique (dans la théorie des 5 éléments) à cette période hivernale.

Les méridiens associés sont ceux du Rein et de la Vessie. Ceux-ci fonctionnent un peu comme la batterie. Pour qu’elle puisse fonctionner, il faut la recharger de temps à autre, par exemple par les MINERAUX, le froid (sec, en quantité raisonnable), les sons graves

Au niveau alimentaire, les aliments présents sont ceux qui ce stockent et/ou qui tiennent le froid : donc les racines carotte, betterave, radis noir, choux, poireau…

Il est très intéressant d’intégrer légumes racines que l’on a conservé par lacto-fermentation (la choucroute, naveline… )

Les pommes sont notre fruit de base. Mais il y a aussi les kiwis, kakis, quelques poires. Et les agrumes présents dans les pays plus chaud. A manger de façon raisonnable ET bien mure. Sinon, un effet acidifiant peut se faire sentir.

Après, viennent les pommes de terres et toutes les céréales. C’est la période logique pour les manger. C’est aussi la période de la soupe à l’oignon (revenus à feu doux, et dont on rajoute une poignée d'avoine que l'on laisse gonfler en fin de cuisson) qui vient réconforter le ventre. (Elle encadre les soupes d’ortie présentent à l’entrée et à la sortie de l’hivers). Cependant, ces aliments farineux en excès vont avoir tendance à encrasser l’organisme et produire des catarrhes (glaires, infection…). D’autant plus qu’ils auront été associé à du sucre (gâteaux, chocolats et autres douceurs trop présent en cette fin d’année. Et qui vont avoir tendance à acidifier et déminéraliser l’organisme. )

En cas de fatigue, penser donc à reminéraliser : eau de mer, pianto, silicium, argile…

La vitamine C viendra après (c’est la petite étincelle qui permet à la batterie de démarrer, si cette dernière est chargée…).

Pour certaines personnes, un peu de gelée royale va également relancer l’organisme physiquement et émotionnellement ; c’est aliment noble destiné aux reines des abeilles est un très bon adaptateur émotionnel.

Et si émotionnellement, le soleil vous fait cruellement défaut, c’est la période de la cure d’huile de foie de morue. A présent, la vitamine D est trouvé de façon plus simple (avec des extraits de lanoline ou végétaux)